Myanmar

Mawlamyine – Conseils et infos pratiques

Si Mawlamyine ne nous a pas épatée, c’est principalement suite à quelques déboires que nous avons eu sur place. Si vous avez prévu d’y séjourner, voici donc mes conseils, infos et mises en garde pour en profiter un max !

mawlamyine-birmanie

1. Comment s’y rendre ?

Depuis Rangoun, vous avez la possibilité de prendre le bus, ou le train. Je vous ai souvent parlé de ces deux moyens de transport au Myanmar, aussi savez-vous sûrement que l’un est plus lent et meilleur marché que l’autre.

La gare routière de Rangoun se situe à 9km au nord de l’aéroport. Vous pouvez vous y rendre en bus, ou en taxi. En taxi depuis le centre (près de la pagode Sulé), comptez 9000kyats. Depuis l’aéroport, nous avons réussi à le négocier à 5000kyats.

Pour se rendre en bus à la gare routière de Rangoun, c’est un peu plus compliqué car il n’y a pas forcément d’indications sur les bus de ville. En revanche, c’est très bon marché ! Depuis la pagode Sule, prenez le bus 43 (nombre écrit en birman, faites-vous donc écrire 43 en birman à l’avance) jusqu’à la station Aung Mingala. De là, prenez le bus pour aller à Hlaing Thar Ayar (en gros, la prononciation est Laïndaya). Il n’y a pas de numéro, fiez-vous aux cris des ramasseurs, ou demandez de l’aide aux birmans.

Il y a plusieurs compagnies de bus qui se rendent à Mawlamyine, avec un départ environ toutes les 30 minutes. Surtout, ne faites pas comme nous ! Comparez les prix des différentes compagnies, et observez l’état des bus. La plupart des prix sont négociables. En ce qui nous concerne, nous avons payé 10000 kyats le trajet Rangoun-Mawlamyine mais le bus était pourri et nous avons clairement été arnaquées. Avec un tel bus, nous n’aurions pas du payer plus de 6000 kyats. Pour un tel trajet, le prix correct doit être de moins de 8000 kyats par personne, pour un bus correct.

Le trajet en train est très long et on lit différents commentaires quant à la beauté des paysages traversés. La gare de Rangoun est néanmoins facile d’accès, à pied, pour les personnes logeant au centre-ville. Ce n’est pas tout à fait le cas à Mawlamyine, où la gare se situe à 4km du centre (compter 2500kyats max).

Si vous ne venez pas de Rangoun, il vous faudra changer de bus à Bago où vous pourrez facilement trouver une connexion. Attention ! Il est fort possible que l’on vous fasse payer le prix ville de départ-Rangoun + Rangoun-Mawlamyine. C’est donc plus un gain de temps qu’un gain financier.

2. Transports dans Mawlamyine

Le moyen le plus simple pour découvrir la ville, c’est de marcher. Prévoyez de bonnes chaussures car les distances sont plutôt longues entre la gare et le centre ville, le centre-ville et les embarcadères puis des embarcadères à la colline. En une journée, vous aurez la possibilité de visiter toute la ville de Mawlamyine, à pied.

Mawlamyine est la seule ville du Myanmar où nous avons croisé des moto-taxis officielles ! Vous les reconnaîtrez aux gilets sans manches portés par les conducteurs.

Les touktouks sont un bon moyen de déplacement en ville à partir de 2 personnes. Comptez de 500 à 2000kyats le trajet suivant votre destination.

île-mawlamyine

Le bâteau pour se rendre sur l’île au lavage de cheveux coûte 2000 kyats par personne l’aller-retour, payables au retour.

Les touktouks et taxis pour se rendre jusqu’au site du plus long bouddha du monde nous ont semblé hors de prix. Le plus simple serait peut-être de louer une moto.

3. Que voire, que faire à Mawlamyine ?

Mawlamyine n’est pas une très grande ville. Vous pouvez facilement en faire le tour en une journée complète. Ses principales attractions restent les îles et la colline aux pagodes et monastères.

monastère-mawlamyine

L‘île au shampooing est très facilement accessible en bateau, pour 2000 kyats par personne l’aller-retour (qui dure 5 minutes). L’île est toute petite et vous en aurez vite fait le tour, mais elle mérite vraiment le coup d’oeil. Un monastère y est encore actif sur place, les monuments sont très colorés et la promenade vraiment paisible. L’île au lavage de cheveux était auparavant un lieu religieux très actif, où l’on célébrait de nombreuses cérémonies, dont celle, plutôt étrange, du lavage de cheveux de sa majesté.

L‘île aux géants est également plutôt facile d’accès, par bateau, depuis un embarcadère cependant différent de celui aux lavages de cheveux. Je n’y suis moi-même pas allée et mes infos proviennent donc d’autres voyageurs rencontrés en route. Cette île est plus éloignée, bien plus grande et envahie par la végétation. Il est facile de s’y perdre et il est donc depuis peu obligatoire de parcourir l’île avec un guide. Les prix sont plutôt élevés. Elle se découvre principalement en moto, mais encore une fois, il est impossible de louer une moto ou un vélo sans être accompagné d’un guide.

pagode-mawlamyine

La colline de Mawlamyine est certainement le lieu à ne pas manquer si vous faites un détour par cette ville. S’y élèvent 5 pagodes et monastères, de toute beauté. Fin février, ils étaient malheureusement tous, sauf un, en état de restauration ce qui en rendait la visite difficile, voire impossible. Le meilleur moment pour la  découvrir reste le coucher du soleil, absolument sublime.

mawla15 mawlamyine-birmanie

Si vous souhaitez vous aventurer dans les alentours de Mawlamyine, on vous conseillera sûrement le bouddha géant, à une vingtaine de kilomètres de là. Ce bouddha couché est considéré comme l’un des plus grands bouddhas couchés au monde. A vous de voir si vous souhaitez rester une journée de plus dans les parages, ou non :).

4. Quel hôtel ou guesthouse choisir à Mawlamyine ?

L’une des raisons pour laquelle notre court séjour à Mawlamyine ne nous laisse pas un très bon souvenir est les déboires que nous avons eu sur place avec les logements. Mawlamyine n’est certainement pas encore complètement préparée à l’arrivée des touristes étrangers et garde donc des quotas minimes d’accueil d’étrangers dans ses hôtels.

Au Myanmar, chaque hôtel doit en effet déclarer le nombre de chambres qu’il réserve aux étrangers. Il est absolument interdit de dépasser ce quota.

Aussi, bien qu’il y ait un grand nombre d’hôtels à Mawlamyine, beaucoup ne sont pas habilités à recevoir des touristes étrangers.

Lors de notre voyage, on nous avait recommandé la « Aurora Guesthouse » (voir ici) que l’on nous avait décrite comme au centre ville, propriétaire très serviable et chambres très bon marché bien que vieillottes. Malheureusement, nous n’avons jamais réussi à les joindre par téléphone pour effectuer notre réservation, malgré nos maintes tentatives ! La guesthouse était fermée lorsque nous sommes arrivées à 1h30. Ca reste néanmoins la meilleure adresse pour les routards jusqu’à présent…

Breeze Guesthouse est une vraie catastrophe ambulante, dont le propriétaire essaie d’appuyer un monopole touristique sur la ville. C’est bien simple, si vous demandez des informations à droite à gauche dans la ville, on vous dit d’aller voir à la Breeze… Les chambres sont minuscules, bruyantes et franchement dégoûtantes (bonjour les cafards !), tout comme les sanitaires. Mis à part si vous venez pour acheter un service (et encore…), l’accueil est très désagréable. Cette guesthouse est à rayer de votre liste !

Pyone Pann Wai, le seul hôtel auquel il restait une chambre pour nous accueillir, était loin d’être mieux que les autres. Si on passe le fait que le patron engage des gamins (pas plus de 16 ans !) qui doivent dormir à même le sol de la réception, on se retrouve dans une chambre haute gamme carrément correcte. Malheureusement, le wifi ne marche pas, et l’eau chaude n’a jamais voulu fonctionner dans notre chambre. Fenêtres donnant sur le couloir restant allumé toute la nuit. Malgré ce qui est annoncé sur internet, le petit-déjeuner n’est pas inclus et il faut se battre pour l’obtenir. Se battre et s’énerver semblent être les seules possibilités de se faire entendre ici, que ce soit pour changer de chambre, obtenir le petit-déjeuner ou autre. L’hôtel est loin du centre-ville, mais à côté des gares.

Si vous en avez le budget, la meilleure solution serait de loger au Cinderella. Considéré comme un hôtel haut de gamme, il répond parfaitement à ses promesses avec chambres et sanitaires propres, accueil très sympathique et petit-déjeuner copieux. Nous avons rencontré une voyageuse aguerrie y séjournant ; elle était plus que ravie de son séjour dans cet hôtel. Attention aux prix néanmoins, aux alentours de 45$ la nuit.

mawla11 mawla12

Commentaires (2)

  • […] – Mawlamyine : récit / conseils […]

    Répondre
  • Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire concernant Breeze Hotel Nous y sommes allés fin février 2016. La chambre 14 est particulièrement sordide dans un ensemble immonde. L’ensemble est insalubre avec non seulement des cafards, mais aussi probablement des poux et des puces. Une routarde allemande s’est faite rembourser les 2 nuits passées, elle avait les bras infectés de piqûres.
    Nous nous sommes faits rembourser sans problème , car il fallait payer avant de voir la chambre!
    Il y avait déjà un voyageur coréen dessus.
    Le propriétaire est un SALE CON ,malhonnête,en plus il a pris l’argent sur la pré réservation (je l’ai su après) ,et a fait payer le coréen pour la même chambre la même nuit
    Breeze Hotel est une HONTE, pour la Birmanie (et pourtant j’ai l’habitude de voyager sur tous les continents)
    Le propriétaire est en position dominante abusive. Il faut vite le virer des guides. J’ai prévenu Booking. com. Je voudrais qu’il soit inspecté ,et que la réalité éclate au grand jour.
    Je suis tombé sur votre post par hasard, car j’ai décidé d’écrire aux autorités sanitaires de la ville, et à la presse locale de Mawlamyine.
    Je suis trés en colère encore, même un mois aprés, et je pense à tous les voyageurs qui vont se faire arnaquer par ce sale type

    Répondre

Ecrire un commentaire