fagnes-belgique
Belgique

Belgique – Touriste à la maison : un programme culturel

La Belgique, c’est mon troisième foyer. Ce sont mes racines, les retrouvailles et les départs larmoyants, le berceau de ma maman. Si je n’y ai moi-même jamais vécu, je suis fière de savoir ce que sont mitraillette, boulet, péket et autres merveilles belges. Si, quelque part, j’ai reçu cet héritage linguistique, côté culturel et géographique, il y a eu quelques failles à mon apprentissage. Lors de ma visite début octobre, ma famille aura, tant bien que mal, tenté de rattraper ces lacunes grâce à un bain culturel belge plutôt exceptionnel, jugez-en par vous-mêmes…

fagnes-belgique

Lorsque je pars en Belgique, je pars véritablement dans la province de Liège, en Wallonie. Ma famille a beau être éparpillée, elle a (presque) su se rassembler dans une seule et même province, nous évitant ainsi les longs déplacements. Mais entre nous, aucun déplacement n’est bien long en Belgique.

Pour que vous visualisiez bien, je vous ai customisé une carte de la Belgique trouvée sur wikipedia (tous droits réservés à Wikipédia). Les points roses, ce sont, à peu près, les points où se trouve ma famille. J’ai rendu visite aux 5 points roses de la province de Liège. Et les points bleus, ce sont les autres endroits que j’ai découverts lors de ces retrouvailles, en plus des points roses (re)découverts bien entendu.

Belgique carte provinces

Les préparatifs d’un retour en Belgique, c’est toujours un casse-tête. J’ai ce souvenir de maman passant de nombreux coups de téléphone à la famille avant notre départ, en prenant parfois des notes. Maman n’appelait jamais autant en Belgique que quelques jours avant d’y aller. Quand on était petites, nous partions souvent en hiver, en voiture. Une dose de stress supplémentaire avec la neige, les longs trajets et l’une ou l’autre qui tombait malade. Comme nous venons du Sud-Est de la France, on partait généralement en plein milieu de la nuit afin que ma soeur et moi puissions dormir une partie du voyage. Malheureusement, ça ne marchait pas à tous les coups. Ma petite soeur est, semble-t-il, infatigable (et mauvaise chanteuse…) ! Moi ? J’étais un ange, vous vous en doutez bien.

Aujourd’hui, je pars toute seule, quand je le souhaite, en avion, et tout le monde a Internet. La tâche est donc facilitée. Et pourtant, maintenant, on prend moins le temps de monter en Belgique, tant moi, que ma famille. C’est un grand regret que j’ai… J’ai ainsi passé 3 ans sans voir ma famille maternelle. De l’écrire, ça me semble inimaginable, presque cruel.

Vous connaissez certainement cela, vous, les expatriés. Ce tiraillement entre partir en vacances et rentrer voir la famille. La Birmanie ou la Drôme ? Mmh voyons-voir… Non, vraiment, il n’y a rien à voir – et c’est bien cela le problème. Rajoutez alors une double nationalité avec une famille scindée entre deux pays. La question n’est plus « vacances ou famille » mais « vacances, famille Drôme ou famille Belgique ? ». Heureusement que les parents de P. habitent près de chez nous, ça fait un choix un moins.

Ce serait certainement beaucoup plus simple si les familles daignaient également faire le déplacement (Munich est une destination de RÊVE !). Mais comme l’expatrié a toujours tort… je suis née en ayant tort (amis, famille, je vous interdis de prendre note ! j’ai toujours raison) puis j’ai déménagé : j’ai doublement tort raison !

Tout cela pour dire que, en 8 jours en Belgique, il faut arriver à voir un nombre exceptionnel de personnes pour une durée raisonnable. Tu parles de vacances : c’est un marathon familial ! Mais j’ai une famille extraordinaire et pleine de surprises…

chateau-modave

Ainsi, j’ai visité Liège, ses charmantes petites ruelles et ses coteaux, de jour comme de nuit. J’ai fait une escapade improvisée au château de Modave et à Huy. J’ai vu les fagnes belges illuminées par un pâle arc-en-ciel et me suis retrouvée au sommet de la Belgique. J’ai visité une siruperie à Aubel y faisant des provisions pour l’année à venir, ai joué dans une ancienne gare à Hombourg et bu de la bière à l’abbaye de Val-Dieu. J’ai revu Vielsalm, fait la fête des Coteaux pour la toute première fois et bien rigolé à la foire de Liège. J’ai mangé des Lackemants, des boulets sauce lapin, des moules et encore des moules. Et puis j’ai traversé la frontière pour aller visiter Maastricht… on a voulu me faire manger un cornet de frites à la mayonnaise sucrée. Faut pas exagérer !

DSC_0096 (Copier)

La panse bien remplie, j’ai oublié le marathon.

Et dans tout ça, je n’aurais pas mangé une seule gaufre. Il va falloir y retourner !

Ce que je retiendrai de ce voyage ? La Belgique n’est pas un pays aussi plat qu’on veut bien le croire et la richesse historique et culturelle de ce pays n’est pas proportionnelle à sa taille ; elle surpasse mes attentes. A chaque séjour je lui découvre de nouveaux lieux improbables. Il est grand temps, cher lecteur, que tu prévois une escapade dans la province de Liège ! Parce qu’il n’y a pas que Bruge et Bruxelles en Belgique…

DSC_0016 (Copier)

Côté familial ? Il faut décidément que je trouve un travail me proposant 3 mois de vacances à l’année : une semaine dans la Drôme, une semaine en Belgique, et le reste en vacances ! Accroche-toi bloguipriote, ces prochaines semaines, je t’emmène donc en Belgique, au Portugal et en Birmanie.

Commentaires (3)

  • Mille merci pour cette belle carte de visite de notre jolie province de Liège
    J attends
    la suite avec impatience

    Répondre
  • Bravo Sophie ! Bon, il n’y a pas que de la mayo sucrée en belgique. Tu as de la chance d’avoir des racines en belgique , en France, en Allemagne et…de connaître tant de lieux dans le monde. Je t’envie d’être poète globetrotteuse.
    Continue de nous régaler de tes récits. Au fait, la Drome c’est presque Lyon…et Lyon, c’est chez nous. Aurons nous la chance, sans être de la famille, de te voir ?
    Bises

    Répondre
    • Cher Alain, Chère Martine,
      Heureusement qu’il n’y a pas que de la mayo sucrée en Belgique (bon et puis, celle-là, elle était à Maastricht donc plutôt aux Pays-Bas) ! Tellement d’autres bonnes choses à manger…
      Mais j’espère bien que l’on se verra à Lyon! Et si ce n’est pas là, ce sera ailleurs :D.
      Bises !

      Répondre

Ecrire un commentaire