Cambodge

Cambodge – un moment « Phare » à Siem Reap

Aujourd’hui, nous allons parler d’art, de projet social, d’histoire et du Cambodge. Aujourd’hui, je vous parle du Cirque Phare à Siem Reap qui m’a chamboulée, bouleversée et émerveillée.

dsc_0503

J’ai découvert l’existance de ce cirque épatant de façon très  peu originale : par le biais du lonely Planet. Clash des époques : après ma dernière visite des temples d’Angkor, j’ai voulu découvrir le Cambodge moderne.

Cirque-phare-cambodge

Mission et courte histoire du Cirque Phare

Le cirque en tant que tel a été mis en place il y a seulement 3 ans. Avant cela, le Cirque Phare, c’était une école d’art gratuite, créée en 1994 par une bande de copains cambodgiens sortant d’un camp de réfugiés pour les victimes des Khmers Rouges. Ils souhaitaient ainsi permettre à la jeunesse cambodgienne de s’exprimer par les arts et qui sait, peut être donner un sens à leur vie.

En 2013, le Cirque décide de créer son association, monter et présenter des spectacles afin de devenir auto-suffisante et offrir la possibilité de faire carrière à ses élèves. Aujourd’hui, ils affichent complet tous les soirs !

Si l’école est à Battambang (elle se visite également), le chapiteau, lui, est à Siem Reap. Il n’est pas très grand, je vous conseille donc de réserver vos places quelques jous à l’avance. Les jeunes artistes s’y produisent tous les soirs (y compris le soir de Noël) avec un programme changeant. Ils ont en 8 dans leur chapeau.

Informations PRATIQUES