kufstein-autriche
Autriche Excursions alentours

Rando hivernale et luge à Kufstein

Ce week-end, P. et moi sommes partis en excursion. Etant donné ma grande prévoyance (hum, hum), nous avons cherché, trouvé et planifié le tout à minuit passé. Nous avions en effet une idée assez précise de ce que nous souhaitions : je voulais une rando facile dans la neige avec de beaux paysages et un départ pas trop matinal et P. voulait une descente en luge, un accès facile en train avec le Bayern Ticket, et pas de raquettes.

Comme Google est notre ami, il nous a trouvé tout ça en moins de deux et à nous, ensuite, de faire notre choix par rapport à la durée et l’accessibilité. La Deutsche Bahn nous a été utile pour ce faire.

kufstein-autriche

Bayern Ticket

Si vous ne le connaissez pas, le Bayern Ticket est un billet de train permettant de voyager dans toute la Bavière + quelques destinations (frontière autrichienne + Salzburg, Pilsen en République tchèque avec le Bayern-Böhmen Ticket etc) à des prix réduits pour 1 à 5 personnes. 1 personne paie le prix fixe de 23€, et chaque personne en plus paie 5€ de plus. Autrement dit, pour 2 personnes, nous avons payé 28€ soit 14€ par personne. Si nous avions été 5 nous aurions payé 23 + (4×5) = 43 € / 5 = un peu moins de 9€ par personne.

Sachant que le ticket est valable un jour entier et qu’il peut être utilisé autant de fois que souhaité pendant ce laps de temps, ça vaut carrément le coup. Bon, certes, avant (il y a un an de cela), il valait encore plus le coup… c’est la crise ma pauvre Lucette !

Attention en revanche, il ne peut pas être utilisé sur les trains rapides et à réservation nécessaire.

Le billet s’achète directement dans les automates en gare, ou bien au guichet. Attention! Il est obligatoire d’écrire les noms et prénoms de tous les voyageurs sur le ticket.

Plus d’infos en allemand ici : http://www.bahn.com/i/view/CHE/de/prices/germany/bayernticket.shtml

Kufstein et Aschenbrenner

Nous avons opté pour une randonnée partant de la ville de Kufstein, en Autriche. Cette jolie petite ville est située à 1h de Munich en train, avec des trains accessibles avec le Bayern Ticket partant toutes les heures de la gare centrale en passant par la gare de l’Est.

La ville de Kufstein est, même si nous n’en avons eu qu’un petit aperçu, vraiment magnifique ! L’Inn (rivière) était particulièrement belle ce jour-là et les sommets enneigés avoisinants lui procuraient un charme fou ! Le centre historique est tout mignon et ses cafés abordables, bien que les prix pratiqués soient un peu plus élevés qu’à Munich. Sur la colline centrale se dresse une belle et grande forteresse datant du 13ème siècle, protégeant en ses lieux le plus grand orgue du monde. Non… nous ne l’avons pas vu, nous avons fait l’impasse sur la forteresse, à mon grand damme.

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

Nous sommes arrivés à Kufstein à midi le dimanche et avons donc eu la chance (je dirais même l’honneur) d’entendre ce bel instrument résonner dans tout le centre-ville ! C’est d’ailleurs assez magique de se promener dans le centre historique au rythme de mélodies harmoni(um)euses.

Nous avons pris le train à la gare centrale à 10H44. Il était sur la voie la plus opposée possible de l’arrêt de bus  (voie 9, tout au fond de la gare, cachée derrière les autres voies principales) et nous avons du courir comme des fous pour avoir le train. J’avais les poumons en feu et me suis félicitée intérieurement de ne pas être fumeuse. Nous sommes entrés, les portes se sont fermées. Si ça c’est pas du super timing !

Une heure plus tard, nous étions à Kufstein.

Etant donné que, près de la gare, personne n’a su nous renseigner sur le point de départ de la randonnée ni ne connaissait le nom de la rue que nous avions notée, nous avons fait marcher notre sens de l’orientation, avons traversé l’Inn avant de nous renseigner dans un superbe hôtel. On a obtenu les informations, et une carte de la ville en prime, la classe ! Depuis la gare, c’est une petite promenade d’à peine 10 minutes à travers le centre ville pour atteindre les sentiers. Tout est ensuite très bien fléché.

Nous voulions faire le sentier Aschenbrenner, avec à l’arrivée, un gîte-restaurant et possibilité de louer des luges, évitant ainsi de se les trimbaler à la montée. C’est un sentier de 5,5 km bien indiqué et accessibles à tous, y compris aux enfants habitués à marcher (ou motivés par la descente en luge ;)). A notre rythme (d’escargot), il nous aura fallu 2h pour atteindre le gite, c’est le temps moyen nécessaire en hiver. Nous nous sommes souvent arrêtés. Sans pause, c’est tout à fait faisable en 1h30. Nous avons eu beau temps jusqu’à la dernière demi-heure de marche. Celle-ci a en effet été très… enneigée ;). Tellement que P. m’a annoncé « tant pis, on ne mangera pas en haut, on redescend tout de suite sinon il fera trop sombre ». Vous imaginez mon air outré, ma grimace défigurant mon (beau) visage et les gargouillements de mon ventre appuyant mon désarroi à ces propos. Forcément, il n’a pu que capituler.

Et heureusement !

Arrivés au gite, nous trouvons, non sans peine, deux places à l’intérieur, je commande de suite une soupe-goulasch avec supplément saucisses ainsi qu’un grand chocolat chaud. Le service fut très rapide et la cuisine, goûteuse et pas trop chère pour ce genre de gargote de montagne.

Petit moment de détente…  goulasch, chocolat chaud, stick à lèvres et crème pour les mains… 

Les luges se payent directement auprès de la serveuse. Je ne connais pas le détail exact mais pour 2 goulasch énormes, 2 grandes boissons et 2 luges, nous avons payé 32€, ce qui reste raisonnable, bien que je sais que la location des luges était plutôt chère (au moins 6,50€ par luge alors que ça tourne normalement autour de 5€ max dans la région).

Pendant notre repas, la neige s’est arrêtée et nous avons eu droit à un beau ciel bleu ensoleillé ! Parfait pour les photos. L’ascension s’effectuant en grande partie par la piste de luge, nous avions déjà pu avoir un bel aperçu de celle-ci. S’il nous aura fallu 2h pour la monter, 20 minutes seront suffisantes pour la descente. C’est néanmoins considéré comme une grande piste de luge. La piste est plus ou moins large et assez bien sécurisée (bien qu’on se fait parfois des frayeurs lorsque, comme nous, on ne sait pas tourner) avec de très belles courbes garantissant gamelles en poudreuse ou possibilité de montrer son savoir-faire. La descente est notée comme étant de difficulté facile à moyenne, néanmoins accessible aux débutants. C’est plutôt bien décrit, bien qu’entre nous, pour certaines parties, je ne laisserais pas un enfant débutant de moins de 10 ans la dévaler seul.

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

Étonnamment, toute mon appréhension (bah oui… je n’avais jamais fait de luge) s’est envolée les dix premiers mètres passés, laissant place à un fou rire explosif  qui aura duré tout au long de la descente, ne s’arrêtant que lorsque j’avais la bouche pleine… de neige ! Au contraire, P., super excité à l’idée de refaire de la luge, était plus anxieux après avoir découvert que sa maîtrise des virages n’était pas aussi au point qu’il l’aurait aimé. Il s’est néanmoins éclaté. Dans tous les sens du termes.

Les luges sont simplement déposées en bas de piste.

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

kufstein-autriche

Nous sommes ensuite allés nous réchauffer autour d’un chocolat chaud avant de reprendre le train à 17h02 direction München. Complètement crevés, on a dormi comme des pierres avec qu’une seule envie, remettre ça très vite avec les copains (enfin ça, c’est s’il y a toujours de la neige à mon retour du Myanmar…).

Pour trouver tous les horaires de train, rendez-vous sur le site de la Deutsche Bahn : bahn.de. Les trains circulent toutes les heures.

Pour des informations précises en français sur le Bayern Ticket, c’est ici : http://www.bahn.com/i/view/FRA/fr/prices/germany/bayernticket.shtml

Pour en savoir plus sur Kufstein :

http://www.kufstein.com/fr/home.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kufstein

Toutes les infos (en allemand) sur la randonnée :

http://www.bergtour-online.de/bergtouren/wintertouren/rodeltouren/rodeltour-aschenbrenner-berghaus/

La location de luge était de 6,50€ au 1er février 2015 avec location au sommet et dépôt en bas de piste.

Le budget de cette excursion pour la journée, par personne, tourne au tour de 30€ comprenant billet de train partagé, repas du midi avec boisson chaude et location d’une luge. Ajoutez quelques euros de plus si l’on souhaite également visiter la forteresse.

Préparer son sac et s’habiller

Pensez à prendre un pantalon de ski ou un pantalon de rechange pour après la descente en luge, P. n’avait pas de pantalon de ski et était trempé et congelé après la descente.

Les gants sont également une nécessité, tout comme un bonnet. Il fait froid et avec les oreilles et les doigts glacés, on apprécie moins sa journée… et ses galipettes dans la neige.

Nous avions de bonnes chaussures de rando mais certaines personnes montaient en baskets type trail.

Pour les moins sportifs, des bâtons de rando sont toujours agréables, d’autant plus lorsqu’il y a de la neige. La plupart des marcheurs en étaient équipés.

Comme toujours lorsque neige et soleil sont associés, on pense à la crème solaire et au stick à lèvres. Nous n’avions pas énormément de soleil à la base donc pas de nécessité de protection solaire, mais j’ai réellement apprécié avoir pris mon stick à lèvres et ma petite crème hydratante pour les mains pour m’en tartiner pendant la pause déjeuner. Tant nos mains que nos lèvres craquelaient et brûlaient.

J’ai, en revanche, énormément regretté de ne pas avoir pris de mouchoirs avec moi. Le froid puis la neige qui tombait, bref, je me suis retrouvée avec la goutte au nez… super sexy !

Dans mon sac j’avais donc :

  • un stick à lèvres
  • une crème hydratante pour les mains
  • une grande bouteille d’eau
  • une bouteille de jus de fruits
  • un petit jeu de carte pour 2 joueurs (« Speed ») pour les trajets en train, bien servi à l’aller!
  • un petit livre chacun (s’est finalement révélé inutile)
  • mon appareil photo
  • mon porte-feuille

J’aurais aimé avoir en plus :

  • un paquet de mouchoirs
  • une paire de chaussettes de rechange pour moi (chaussures de rando basses…)
  • un pantalon de rechange pour P. (pas de pantalon de neige…)

kufstein-autriche

Sur la route du retour… derniers clichés avant de s’endormir

Commentaires (1)

Ecrire un commentaire