Sorties à Munich

Photos de marginaux au Stadtmuseum

Ce week-end, j’ai rencontré des français. Pas très accrocheur comme phrase, je l’admets, mais voyez-vous, ensemble, nous sommes allés découvrir les dernières expositions temporaires d’un de mes musées préférés à Munich : le Stadtmuseum. En ce moment y sont exposés quelques œuvres de deux photographes ; Anders Petersen et Göran Gnaudschun, dont le thème pourrait être résumé très grossièrement ainsi : les marginaux.

expositions-temporaires-stadtmuseum

Si je vous dis que le Stadtmuseum, musée de la ville de Munich, est l’un de mes musées préférés, je ne vous mens pas. Fascinée par l’histoire autant que par l’art et l’architecture, j’ai toujours aimé connaitre en long, en large et surtout en travers les villes dans lesquelles j’ai habitées. C’est simple, mon premier reflex lorsque je visite une ville historiquement intéressante, est de vérifier s’il existe un musée de la ville. C’est le cas à Munich. Et comme une visite n’est jamais suffisante lorsque les musées sont si intéressants, j’y suis allée plusieurs fois. Je dirai même plus : je compte y retourner plusieurs fois. Dimanche dernier, j’ai donc acheté un abonnement à l’année plutôt qu’un simple ticket d’entrée.

Le bâtiment dans lequel est accueilli le musée mérite déjà que l’on s’y arrête un instant. Ancien arsenal de la ville de Munich, cet énorme édifice de style gothique date, du moins en majorité, du 16ème siècle.

Stadtmuseum – Expositions permanentes

Le musée de la ville accueille plusieurs expositions permanentes s’étalant sur 4 étages et plusieurs bâtiments, ce qui est carrément impressionnant. En comparaison, le musée de la ville de Prague ne possède qu’un étage. Mais qui dit plus de place, dit également plus grande collection. Ainsi, en vous rendant au Stadtmuseum, vous n’aurez pas uniquement l’occasion de vous familiariser avec l’histoire de la ville de manière ludique voire même interactive, vous pourrez aussi découvrir un étage sur les instruments de musique à travers le monde, (espace très interactif pour le coup, parfait pour les petits et grands enfants), ou encore un étage sur les marionnettes et théâtres (celui-là me fiche carrément la trouille). musée-munich

quand la modernité se marie avec l’Histoire de Munich

Comme tous les musées allemands, ou presque, on pense également aux plus jeunes visiteurs et un audioguide spécial avec feuille de découverte est mis à disposition des enfants germanophones, gratuitement.musée-munich

stadtmuseum-munichNe manquez pas l’exposition permanente sur le nazisme à Munich, dans un autre bâtiment, elle vaut vraiment le détour. Je compte d’ailleurs y retourner bientôt pour prendre quelques notes.

Je parle, je parle, mais j’en oublie le sujet de cet article : les expositions temporaires !

Anders Petersen – Retrospektive

exposition-petersen-stadtmuseum-munich

Ce photographe suédois est un drôle d’oiseau. Un artiste, quoi. Né en 1944, connu et reconnu depuis les années 70 et son plus grand succès, Café Lehmitz, Petersen m’a surprise par la qualité technique de ses photos en noir et blanc qui, je l’avoue m’ont beaucoup plu. Si certains pourraient qualifier une bien grande partie de son œuvre de voyeurisme, voire même de pornographie, je tente d’y voir l’intégration de ceux que l’on a trop tendance à oublier : les marginaux. Que ce soient les prostituées, les taulards, les travestis, les malades psychiatriques ou encore les personnes âgées en maison de retraite, Petersen les photographie tous et leur donne ainsi, quelque part, leur minute de gloire et la place que la société leur refuse : le centre. A ce moment-là de mon récit, il devrait être clair que cette exposition n’est pas l’endroit le plus approprié pour un enfant. Certaines images peuvent choquer. La plupart pourront vous déstabiliser.

On peut essayer de trouver un message derrière chacune de ces photographies mais sincèrement, nous avons relevé le défi, sans réellement y parvenir. La question est : doit-il réellement y avoir un message évident pour qu’une œuvre soit intéressante ?

Pour parler de l’exposition en tant que telle, il vous faudra environ une heure pour en faire le tour, sans vous presser. Vous aurez le plaisir d’y retrouver un très grand nombre de photographies de l’artiste (environ 400), de ses débuts à aujourd’hui. Tous ses livres sont en vitrine, ainsi que quelques négatifs. Un documentaire est également censé tourner sur une télévision, mais ce n’était pas le cas lors de notre visite…

Göran Gnaudschun – Alexanderplatz

Dans la salle du Forum 035, vous pourrez admirer une partie du travail du photographe Göran Gnaudschun. Alexanderplatz, place centrale de Berlin, est le cadre ainsi que le nom de cette série de photos, prises entre 2010 et 2013. Gnaudschun a, pendant ce laps de temps, photographié les marginaux de l’Alexanderplatz qu’ils soient fugueurs, sans abris, punks ou SDF. A la manière de la fameuse page facebook « Humans of New York » et de son créateur et photographe, Brandon Stanton, Göran Gnaudschun a intégré quelques récits de ces marginaux, à la différence près que l’on ne sait à qui les attribuer. L’artiste a su m’intéresser et m’attendrir.

stadtmuseum-munich

L’exposition de Göran Gnaudschun au Stadtmuseum se résume malheureusement à une vingtaine de photographies, maximum, un nombre ridicule si vous souhaitez mon avis. Heureusement, son livre avec la totalité de ses photos sur Alexanderplatz est en vente dans la boutique du musée et à l’accueil. Vous pouvez également le feuilleter sur place, à l’exposition, tout en écoutant les récits des marginaux par casque audio.

Si d’un point de vue technique et esthétique, j’ai préféré l’exposition de Petersen, l’exposition de Gnaudschun a cela de plus que l’on sait exactement où le photographe souhaite nous emmener, et ce qu’il souhaite nous montrer.

Infos pratiques

Münchner Stadtmuseum – St.-Jakobs-Platz 1, 80331 Munich situé entre Sendlinger Tor et Marienplatz.

Site web ici

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h

Les prix varient entre 7 et 4€ suivant si vous souhaitez visiter uniquement les expositions permanentes ou également les expositions temporaires. Le prix est divisé par deux pour les étudiants et autre public bénéficiant de réduction.

L’abonnement d’un an vaut 20€.

Les expositions temporaires se situent au premier étage. Celles dont je vous parle dans cet article sont les suivantes :

Göran Gnaudschun – Alexanderplatz : du 13/03 au 21/05/2015

Anders Petersen – Retrospektive : du 27/03 au 28/06/2015

A l’entrée du musée, vous trouverez toujours des informations en français sur les expositions, qu’elles soient permanentes ou temporaires.

L’exposition permanente « Typisch München » (« Typique Munich ») sur l’histoire et la culture de la ville de Munich de sa fondation à nos jours, possède un audioguide gratuit en plusieurs langues, dont le français. Pensez à le demander en achetant votre ticket.

L’exposition permanente sur le nazisme à Munich peut également être visitée avec un audioguide gratuit, disponible en français.

Ecrire un commentaire