Entre cuisine et couture : les loisirs

Couture – la robe rouge imparfaitement parfaite

Je suis malade. Pour dire vrai, j’ai même une ribambelle de maladies avec interdiction de sortir. Enfin c’est une petite ribambelle.  Et pour essayer de garder un esprit sain dans un corps qui, lui, n’en fait qu’à sa tête, je m’occupe. J’ai dépoussiéré la machine à coudre, sorti mes tissus, feuilleté tous les Burda des trois dernières années, et j’ai cousu. Oui ! J’ai cou-su ! Et malgré toutes mes péripéties, j’ai gardé le sourire car coudre me rend heureuse. Voici donc une petite robe de fête pour une petite fille festive.

couture-robe-enfant-burda

Je tiens par avance à m’excuser auprès de ma très chère maman. Maman, je suis désolée. J’ai cousu une robe rouge pour petite C.

J’adore coudre et si je le pouvais, je passerais mes jours et mes nuits collée à ma machine ou une aiguille entre les doigts. Mais coudre prend vraiment beaucoup, beaucoup de temps et je n’aime pas ne pas pouvoir terminer un projet. Voilà donc un an que je n’avais plus cousu, à mon grand désespoir. Je ne sais pas si vous avez déjà vu les nombreux « projets à coudre le temps d’une sieste ». Sincèrement, les mamans couturières doivent donner une sacrée dose de somnifère à leurs bambins !

Par exemple, prenez cette petite robe rouge. Elle a une difficulté de 2,5 sur l’échelle de Burda. Je crois que le maximum, les « Masterpieces » ont une difficulté 3. Il m’aura fallu 2 jours et demi de travail presque intensif. Oui vous avez bien lu.

Certes, comprendre les instructions sporadiques, et en allemand (j’ai eu la bonne idée d’apprendre à coudre en français et en anglais, mais de m’abonner au Burda allemand) nécessite bien 5h. Voire plus si on compte les erreurs de couture dues aux erreurs de compréhension. Chers rédacteurs/trices de Burda, ça m’arrangerait beaucoup, et mon coupe-fil aussi, si vous pouviez mettre des images. Vous savez ce sont des petites illustrations sans texte qui permettent aux amatrices de comprendre votre notice.

Tu veux un exemple ? « coudre la jupe au haut. »  « accrocher les bras à la jupe, coudre à la main ». Allez vas-y cocotte ! Couds !

Le robe imparfaitement parfaite a été cousue pour ma petite soeur qui fêtera bientôt ses 5 ans. Etant donné que mes soeurs sont de la famille Asperge, je l’ai cousue en T. 116 et comme je n’ai pas de modèle vivant, je m’en suis tenue au patron.

Pour une débutante comme moi, cette petite robe était un super challenge et la robe des premières fois. D’où son nom.

Parce que lorsque, pour la première fois, on :

  • pose une fermeture invisible (sans pied spécial siouplait)
  • réalise des plis
  • réalise une « emmanchure à fente »
  • tente de rajouter un col Claudine qui n’a rien à faire là

la petite robe rouge ne peut pas être parfaite. Mais c’est pour cela que je l’a-dore !

roberoube 5

J’avais craqué pour ses manches 3/4 et ce vrai côté petite fille des années 60 avec les plis de la jupe et des manches.

roberoube 2

je soupçonne le photographe d’avoir tenter de cacher de cacher les coutures « à la main » des manches…

J’avoue… je ne me suis rendue compte qu’à la toute dernière minute que mon pli frontal n’était pas centré. Maintenant, je ne vois plus que ça. Mais je pars du principe que, statistiquement, si je ne vous l’avais pas fait remarqué, uniquement 30% d’entre vous l’auriez vu. Et 1% m’aurait fait la remarque (merci maman…). La majorité l’emporte (et la fainéantise aussi).

roberoube 3

roberoube 4

Notez la superbe pose de ma fermeture invisible.

roberoube 6

emmanchure à fente, fronces,  biais (ou un truc dans ce genre) et bouton de nacre… le top de l’imparfaite perfection

roberoube 8

Manches assemblées avec couture à la main, s’il vous plait !

roberoube 7

la petite griffe indispensable. Et la double, rose bien sûr.

roberoube 9

Ma petite robe rouge a été réalisé dans un tissu rouge. Quel genre de tissu? Oh bah euh… un tissu. Je vous le décris en langage sweetie : « Plus fin qu’un denim, il en a néanmoins l’aspect (de loin et sans lunettes de vue). Très légèrement extensible dans le biais, il est doux comme du coton et brillant comme – comme – comme de la soie (ouep). Il a un peu trop tendance à s’effilocher à mon goût, mais ça reste un vrai plaisir à coudre.

Tissus chinés, boutons en nacre chinés, fils chinés et fermeture invisible YKK neuve. Patron n° 147 du Burda 12/2014. Je ne me souviens pas des prix des tissus, que j’ai achetés il y a bien 3 ans (j’en ai une collection exceptionnelle…) mais ça ne peut dépasser les 2-3€. Avec le prix de la fermeture (aïe ça pique), ma robe rouge imparfaitement parfaite aura coûté moins de 10€ en matériel. On ne comptera pas mon salaire horaire, la note serait trop salée.

J’ai énormément appris en réalisant la petite robe rouge et je suis très fière du résultat, malgré les imperfections notables. J’ai, pour une fois, essayé de m’appliquer sur les finitions. J’ai réalisé quelques petites altérations par rapport au modèle d’origine notamment les tissus contrastés, l’ajout du col Claudine, puis les emmanchures que j’ai réalisées comme je le sentais étant donné que je n’ai pas compris un traître mot des explications burdesques. Il n’y a plus qu’à espérer qu’elle plaira tout autant à sa jeune propriétaire qu’elle me plait à moi.

Promis, après Noël, j’essaierai de poster des photos portées !

Commentaires (8)

  • Bravo Sophie, et bon rétablissement. Bises et…. Bonnes fêtes de fin d’année.!

    Répondre
    • Merci Alain ! Malheureusement, je dois encore rester à la maison cette semaine. Le temps me semble long…
      Bonnes fêtes !!

      Répondre
  • Elle est extra ta robe imparfaitement parfaite. Je valide ! Et 2jours et demi, moi je trouve ca très bien ! car les incessants aller-retour : découpe bâtimachine table à repasser, c’est looooooooong !

    Répondre
    • Merci beaucoup <3 ! Oui toutes ces étapes prennent énormément de temps, de la copie du patron aux finitions à la main. Mais tu as raison, maintenant qu'elle est terminée, je n'ai plus l'impression d'avoir mis autant de temps pour la faire !

      Répondre
  • Tu as fait un petit oubli dans les stats : les X % qui, comme moi, ont strictement aucune idée de ce que peut être un pli frontal, du moins en couture. Très belle la robe, bravo !

    Répondre
    • Non non, pas d’oublis ! Je compte justement bien sur toutes ces personnes qui n’ont aucune idée pour augmenter mes chances qu’on ne le remarque pas :p

      Répondre
  • bonjour, j’essaie de réaliser cette robe.Peut être pourrez vous m’aider. J’ai acheté le patron burda. J’ai Le tuto qui dit de faire 3 bas de robe. Ok. Enfin avec les plis je ne comprends pas le devant . Help! Je ne sais pas si c’est très clair lol

    Répondre
    • Bonjour,
      En effet, il faut bien réaliser 3 bas de robe. Pour les plis, c’est assez compliqué et j’ai du faire plusieurs essais. Au final, j’ai tout de même fait une erreur donc je ne suis pas certaine d’être la mieux placée pour vous aider. Il faut faire les plis au niveau des marques du patron, dans le sens indiqué par la flèche. En ce qui me concerne, je me suis aidée de la photo du modèle réalisé pour voir dans quel sens plier :D.

      Répondre

Ecrire un commentaire