Sweet' a la parlote

T’es chômeur ? Tu profites du système ?

Depuis quelques mois je suis « en recherche d’emploi », ce qui est finalement un terme plus joli pour dire que je suis chômeuse. Pourquoi je vous en parle ? Parce qu’aujourd’hui, après plus de 3 mois, j’ai enfin pu rendre mon dossier d’inscription complété.

La paperasse, ce n’est jamais une partie de plaisir, c’est toujours une course. En ce qui me concerne, ce n’était apparemment pas assez compliqué comme ça… il a donc fallu que j’y ajoute une dose de Arbeitsamt, le Pôle Emploi allemand. Voyez-vous, étant donné que j’ai travaillé, cotisé et même pendant un temps touché le chômage allemand, en Allemagne, Pôle Emploi a besoin d’un formulaire de l’Arbeitsamt. Mais eux-même ne savaient pas exactement lequel. J’étais bien avancé avec ça !

DSC_0004-2

J’ai essayé de contacter l’Arbeitsamt de nombreuses fois, mais bien que le numéro est censé être valide depuis l’étranger, que dalle ! Je n’ai jamais pu avoir de tonalité au bout du fil. C’est finalement l’ex-môssieur qui les avait contactés, étant donné qu’ils ne répondaient pas à mes emails. Il les a appelés plusieurs fois, à un mois d’intervalle. Un coup on m’envoyait tous les papiers, la deuxième fois ils ne le faisaient pas. L’administration quoi… Puis finalement, j’y suis allée, oui oui, jusqu’à Munich ! Je suis allée les voir, j’ai attendu plus d’une heure dans une salle bondée, j’ai été appelée par mon nom de famille puis une jeune femme m’a donné un papier à remplir et renvoyer. Après cela, j’étais supposée recevoir le fameux formulaire directement chez moi, en France. Et c’est bien ainsi que cela a fonctionné. En plein milieu des fêtes de fin d’année, j’ai reçu une enveloppe provenant d’Allemagne ; pas des étrennes, mais mon U1!!

Aujourd’hui, j’ai donc fièrement pris la vieille Golfator (aka, la voiture de ma mère, la plus vieille et la plus bruyante de ses filles) pour me rendre au siège de Pole Emploi. Je me sens toujours honteuse d’y aller, je sens tous les regards se poser sur moi, les sourcils se froncer et un doigt accusateur s’agiter dans les airs, comme un pendule… Oui, c’est moi, Sophie, la fille qui profite du système, qui fait augmenter vos impôts, la honte de la France, l’étrangère immigrée… ah ben euh non ! Ni étrangère, ni immigrée, Zut !

Reprenons, j’arrive donc avec Golfator, je me gare tant bien que mal, et… je fais la queue bien sûr. J’attends. J’attends. J’attends. Ah! j’explique ma situation à la personne en face de moi, ne manquant pas de mentionner que le formulaire allemand qui m’a été demandé n’est pas celui dont j’ai besoin, et que c’est donc pour CA que j’en ai joint un autre blablaba, on me tend une enveloppe « posez tout ça dans la boîte aux lettres en sortant ». Et vlan !

Sinon, on en parle de l’efficacité de Pôle Emploi ? Lors de mon premier rendez-vous d’inscription, on m’avait donné quelques objectifs, dans les grandes lignes, postuler à un poste qui correspondait de très loin à mon profil et aller m’inscrire à la Mission Locale. C’est tout. Et depuis ? Je pointe. Et je repointe. J’ai cherché, bien sûr que j’ai cherché. J’ai démarché dans tous les commerces, agence d’intérim et même réseau d’amis mais vous comprenez… je suis trop diplômée, puis j’avais pas le permis, puis, Noël, c’est pas la bonne période enfin pour chercher du travail. Si, j’ai trouvé un CDI : les dimanches matins en caisse, youpi ! Bon, je viens de démissionner… non mais sinon c’était chouette pendant 2 mois, je voyais plein de monde, je faisais jouer de la scanneuse bip bip bip, je souriais à m’en tordre la mâchoire, je me cassais le dos, et, franchement, je me construisais une super expérience professionnelle ! Je pars dans un mois, Mini Sis’ n’aura peut-être pas une place en crèche tous les jours ce mois-ci alors non, je ne cherche plus. Et oui, vous pouvez le dire :

Je profite du système.

Même que je touche 0€. Ouais !

Ecrire un commentaire