alentours-siem-reap
Cambodge

A vélo autour de Siem Reap

Je vous ai promis des photos de la campagne cambodgienne, vous allez être servis.
J’ai décidé de consacrer ma première journée à la découverte des alentours de Siem Reap à vélo contrairement à ce que j’avais prévu dans mon itinéraire. La météo ne s’annonçait pas clémente pour cette première journée et les orages me semblent plus jolis sur des photos de paysages que lors de la visite des temples.

dsc_0247

Louer un vélo à Siem Reap

Un vélo de ville coûte entre 1 et 3$ les 24h.
Ma guesthouse n’en proposant pas, j’ai regardé les différentes offres sur Internet. Les bicyclettes de white bicycles à 2$ par jour m’intéressaient pour leur côté caritatif, mais elles ne sont en location que dans une sélection limitée d’hôtels/guesthouses. Ils ont une carte bien faite pour les localiser.

Plus proche de ma guesthouse, j’ai trouvé dans une rue parallèle une pharmacie-location de vélo-agence de voyage proposant des vélos à 1$. Ils se trouvent juste au coin des rues Taphul  et Oum Khun.

Personnel très sympa mais vérifiez bien l’état du vélo. Freins, dynamo, pneus… Les vitesses ne fonctionnent généralement pas mais vous n’en aurez pas besoin : c’est tout plat de partout !
S’ils doivent le regonfler pour que vous puissiez partir, choisissez-en plutôt un autre. Il y a des chances pour que la chambre à air soit percée.

En cas de pépin, on ne viendra pas vous chercher ; il faudra vous débrouiller pour faire réparer votre vélo.
A titre d’idée, j’ai fait réparer mon vélo par un chauffeur de touk-touk au bord de la route. Il a du me mettre 3 rustines (oui, la chambre à air était triplement trouée…) et m’a demandé 1,50$.
Que vous louiez un vélo à 1 ou 8$, un p’tit trou est vite arrivé sur les routes. Mais trois… La chambre à air devait déjà être légèrement percée lors de mon départ (ils l’avaient regonflée).

Quel itinéraire choisir ?

Je suis partie vers 10h30 en direction de Pub Street et du vieux marché. Si Pub Street n’a d’après moi aucun attrait en journée à moins que vous souhaitiez vous faire masser, le vieux marché mérite bien le détour. Les odeurs, les cris, les couleurs et aliments non identifiés… C’est une pagaille joyeuse et organisée de celles que j’apprécie tellement en Asie.

dsc_0033

dsc_0079

dsc_0047

Après cela, je me suis rendue aux ateliers des Artisans d’Angkor. Un bon moyen de découvrir l’artisanat local gratuitement. Des guides vous offrent en effet une visite gratuite des ateliers et vous pourrez admirer les tailleurs, peintres, bijoutiers et autres à la tâche. L’immense boutique ..qui vous attend à la fin de la visite est sublime, très bien organisée et offre des objets artisanaux de grande qualité.
En revanche, ce sont des prix européens. Consolez-vous en vous disant que vous faites une très bonne action à l’achat puisque vous aidez les ateliers à former des jeunes en difficulté financière, des sourd-muets etc.

dsc_0103

dsc_0107

dsc_0136

Ma visite de Siem Reap terminée, il était enfin temps de me mettre en route pour le lac et ses villages flottants : Chong Khneas. Le plus touristique mais également le plus accessible. Étant donné que je ne comptais pas faire de tour en bateau, le côté touristique m’importait peu.
Plus que la destination, c’est le chemin qui est intéressant.

dsc_0148

En sortant de Siem Reap vers le Sud, il vous suffit de suivre le cours de la rivière qui restera sur votre gauche tout au long du trajet.
On laisse très rapidement la ville derrière nous pour laisser apparaître les champs de lotus, cabanes de bambou et enfants souriants.
Je me suis arrêtée très régulièrement afin de prendre des photos.

dsc_0158

dsc_0164

dsc_0165

dsc_0155

dsc_0192

J’ai fait une pause déjeuner en bord de route. On trouve de très nombreux restaurants, certains offrant une très belle vue sur les champs de lotus, hamacs en prime. Si vous ne souhaitez pas avoir de mauvaise surprise, montrez bien ce que vous souhaitez manger. En bord de route, on vous sert des grenouilles, des mini-crabes (avec la carcasse à faire croquer sous la dent) et autres morceaux de viandes non identifiés.

dsc_0178

dsc_0182

dsc_0171

Peu avant d’arriver au lac, faites une pause à la colline de Phnom Krom. Enfin une pause, c’est une façon de parler. Il vous faudra tout de même gravir un grand nombre de marches mais la vue qui vous attend en haut est à couper le souffle ! Si vous avez un ticket pour les temples d’Angkor, vous pourrez monter encore plus haut jusqu’au temple.

dsc_0198

dsc_0199

dsc_0237

dsc_0235

dsc_0243

dsc_0245

dsc_0229

dsc_0235

D’ici, le lac est à à peine 10 minutes à vélo et vous pourrez déjà admirer de nombreuses maisons sur pilotis. Le lac en soi n’a rien d’exceptionnel. L’un des petits chemins que je souhaitais emprunter afin de découvrir un peu le village était interdit aux touristes.

dsc_0259

dsc_0257

Après un petit tour, je me suis donc remise en route alors que la pluie commençait à tomber. La pluie est un bonheur ici avec cette chaleur ! Les averses sont très courtes, à peine de quoi se rafraîchir.

dsc_0267

Je serais rentrée très rapidement (en 45 minutes – 1h environ), si ma roue arrière n’avait pas été complètement  à plat. Après une réparation express, me voilà repartie est de retour à l’hôtel en un coup de pédales.

Avec les détours, cette boucle fait environ 35km. Largement faisable en une demi-journée mais si, comme moi, vous aimez flâner, prévoyez une petite journée. En comptant ma crevaison et la pause déjeuner, mon escapade a duré 6 heures (de 10h30 à 16h30).

tous à bicyclette !

Commentaires (3)

Ecrire un commentaire